Prix du Ministère de la Culture et de la Communication

Photographie prise par Audrey VIDAL

Photographie prise par Audrey VIDAL.

Chers lecteurs, à l’occasion des Jeux floraux du Genêt d’or, votre serviteur a eu l’honneur de recevoir le Prix du Ministère de la Culture et de la Communication pour ses compositions en poésie.

Les Jeux floraux sont une véritable institution dans le monde du 5e art. Ils distinguent chaque année les meilleurs poètes et ce depuis des temps anciens, l’Académie des Jeux floraux ayant été fondée en 1323… Les deux villes organisatrices, Toulouse et Perpignan (les villes historiques des troubadours) ont rapidement attiré les plus grands poètes d’Europe.

Plusieurs poètes éminents y ont été primés. Les Jeux floraux de Toulouse ont notamment récompensé Chateaubriand mais aussi Victor Hugo alors âgé de 17 ans ! Ceux de Perpignan (dits du Gênet d’or) ont révélé Maurice Carême, que nos amis belges surnomment le Prince des poètes.

Les Jeux floraux ont traversé les époques et continuent de recevoir le soutien des pouvoirs publics. L’édition 2016 du Genêt d’or marque un tournant dans ma vie littéraire. Et pour cause, j’ai obtenu la plus haute distinction en langue française : le prix du Ministère de la Culture et de la Communication.

J’ai reçu mon prix au cours d’une cérémonie somptueuse (et je pèse mes mots). En guise de trophée, le jury composé de personnalités du monde de la littérature et de l’enseignement m’a remis un authentique vase de Sèvres offert par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Vase de Sèvres

Je suis très fier de ce trophée, presque amoureux. J’ai encore du mal à réaliser que le Ministère l’a commandé à la Manufacture de Sèvres exprès pour moi…

J’aurais encore bien des choses à confier. Mais, je préfère abréger ce récit avant d’en perdre le fil. J’espère simplement qu’il vous a donné envie de lire ou d’écrire de la poésie. Pour ceux que cela intéresse, il est possible d’accéder librement à mes poèmes primés.

Edit : On m’a fait remarquer que la Dépêche du Midi m’avait consacré un petit article.

Edit n°2 : Le Journal d’ici a également relayé l’information !

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *