Prix de poésie de la ville d’Agen

L’aventure littéraire se poursuit…

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’honneur de recevoir le Prix de poésie de la ville d’Agen.

La cérémonie a eu lieu à l’hôtel de ville en présence de Yannick Lintz, conservatrice générale du patrimoine et directrice du département des arts de l’Islam au Louvre et de Jean Dionis le maire de la ville.

Photographie prise par Arlette FOURNIER

Je garde un souvenir merveilleux de cette journée ! J’ai rencontré de très belles personnes à l’occasion de cette cérémonie et de ce déjeuner placé sous le signe de la bonne humeur. Il est certain que nous allons garder contact.

Je suis sincèrement touché de constater que mes écrits peuvent être appréciés. Ce prix de poésie m’encourage à ne pas abandonner mon violon d’Ingres. J’espère revenir vers vous avec d’autres bonnes nouvelles.

Pour terminer cet article en beauté, je vous confie une anecdote pour le moins rocambolesque… Outre l’écriture, j’ai pour loisir le krav maga, un sport associant plusieurs techniques de combat. Or, deux semaines avant la remise des prix, mon visage a fait une rencontre douloureuse : « une droite magnifique, directe, pure, parfaitement donnée » comme diraient les spécialistes !

Pendant plusieurs jours, j’ai cru devoir me rendre à une cérémonie célébrant la poésie avec un œil au beurre noir, ce qui aurait donné des photographies insolites !

Heureusement, l’ecchymose s’est résorbée à temps, la preuve en image :

Photographie prise par Arlette FOURNIER

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *