Bilan du Salon du livre de Gaillac

Je ne peux pas écrire un billet sur ce Salon du livre sans parler de la ville qui l’organise : Gaillac. J’ai vraiment été frappé par la beauté et la quiétude de cette commune ; le temps particulièrement clément soulignait ses charmes et donnait à mon séjour un goût de vacances d’été en plein mois d’octobre.

L’organisation du Salon était bien rodée et les auteurs choyés comme des princes. Le midi, un buffet exquis nous attendait avec une grande variété de plats froids et chauds. J’ai appris plus tard que c’était les parents d’un ami de longue date qui avaient la charge de le préparer, le monde est petit ! Enfin, des bouteilles du vin local ont été offertes aux auteurs ; quand je vous dis qu’à Gaillac on sait recevoir les artistes !

S’agissant de la réception de mes écrits par les visiteurs (5 000 sur deux jours), le Salon du livre est pour moi une réussite ! J’ai réussi à écouler dix-huit livres, ce qui n’est pas mal pour un premier salon. Mon univers a su retenir l’attention du public qui a même semblé être touché par moment et cela représente beaucoup pour moi. On ne vend pas des livres, et plus particulièrement  ses livres, comme on vend des carottes ou des abonnements téléphoniques. Parler de ses écrits revient à dévoiler une part de soi assez intime. On révèle ses rêves, ses sentiments, ses idées mais aussi ses fêlures… On a parfois peur de la réaction de son interlocuteur ; c’est dur de voir quelqu’un rester de marbre devant ses créations. Par conséquent on reste assez pudique, à des années lumières du bon commerçant qui lance assez de fleurs sur ses produits pour concurrencer Interflora.

Au début, c’était un peu difficile pour moi de voir des gens s’arrêter devant mon stand, feuilleter, poser une question ou non puis partir sans un mot. Petit à petit, j’ai pris de l’assurance et j’ai apprécié parler avec les visiteurs, souvent connaisseurs en littérature ; même s’ils ne m’achetaient rien, ces échanges étaient aussi plaisants que constructifs.

Dimanche matin une personne m’a pris un livre et nous avons parlé de la beauté de Gaillac qui l’inspirait pour ses peintures ; l’après-midi, celle-ci est repassée exprès au salon pour me donner un de ses tableaux !

De la famille et des amis sont également venus, parfois de loin, pour me voir et cela m’a beaucoup touché.

J’ai pu enfin rencontrer des auteurs extraordinaires ! J’ai passé de très bons moments avec : Veronica LIARI, Françoise PROUST , Guy MOTHE, Claude LE GUERRANNIC, Régis MAYNARD, Daniel PAGES et SARA L SLUMP !

Je vous invite à consulter leur bibliographie, à savoir que je reviendrai certainement vous parler de leurs oeuvres sur ce blog.

J’étais de loin le plus jeune du Salon, sûrement le seul à encore avoir le statut d’étudiant ! J’ai pu profiter de leurs conseils d’auteurs expérimentés, ayant l’habitude des salons, des séances de dédicace en librairie et ayant une bibliographie volumineuse et souvent récompensée par divers prix !

J’ai beaucoup appris à leur côtés et j’espère qu’on se recroisera un jour !

In fine, ce Salon a été pour moi une très bonne expérience !

Vivement la suite !

 

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

One Response to Bilan du Salon du livre de Gaillac

  1. Mickaël says:

    J’aime énormément ta photographie en train de dédicacer tes œuvres. Continue ainsi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *