Mon avis sur Contes des nuits de sang

Contes_des_nuits_de_sang

Chers lecteurs, cet été, j’ai découvert les Contes des nuits de sang de Laurent Mantese édités chez Malpertuis. Ce livre m’a beaucoup plu et j’ai eu envie de vous en parler dans un petit article.

Cet ouvrage se décompose en six histoires de différentes longueurs. Les quatre premières comportent 30 pages chacune, alors que les dernières dépassent les 60 pages chacune. Les Contes des nuits de sang portent bien leur nom et s’adressent à des adultes ou, à tout le moins, à des adolescents avertis.

Ce que j’ai apprécié dans ce livre, c’est tout d’abord le style de l’auteur. Les contes très bien écrits. La lecture est fluide ! Pour les dialogues (ou monologues), le vocabulaire est très précis. Chaque personnage a son éloquence, sa gouaille. Ce travail sur les mots rend les personnages très réalistes. Par exemple, j’ai été impressionné par la précision des diagnostics ou commentaires du médecin dans le conte La maison de l’araignée. Laurent Mantese connaît sur le bout des doigts le vocabulaire médical, on croirait lire un véritable spécialiste.

Également, l’auteur semble s’être bien documenté pour décrire les différents lieux ou encore les dangers auxquels les personnages sont confrontés. On trouve des références historiques (bataille de Milazzo) ou encore des extraits authentiques d’articles de presse, comme c’est le cas au début du conte Le pêcheur.

S’agissant des intrigues, elles sont bien menées parfois même haletantes. Mon conte préféré est celui intitulé Les enragés. La construction narrative est très intéressante. En effet, l’histoire est racontée à travers le point de vue des différents personnages. L’effet est saisissant !

Les personnages sont d’ailleurs le très gros point fort du livre. La palette est large et originale. Il peut arriver que le personnage principal soit un anti-héros, pour ne pas dire un sale type (comme dans Les monts de Madonie). Ce qui est aussi déroutant que plaisant !

Le livre se termine par une note au lecteur. À cette occasion, l’auteur revient sur certains détails ou références glissés dans les contes, révélant par exemple l’étymologie du nom d’un personnage. Cette note est une bonne idée. J’aurais aimé en trouver une dans certaines œuvres lues récemment.

In a nutshell, je ne peux que conseiller ce superbe livre !

This entry was posted in Mes lectures. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *